Estime de soi

Comprendre l’estime de soi : un aperçu des bases essentielles

Par cet article, je souhaite aborder les bases pour mieux comprendre ce concept si essentiel à nos vies qu’est l’estime de soi. En effet, nous pouvons tous à un moment donné avoir des pensées de doute sur soi et être préoccupé par ce que les autres peuvent penser.

Ce genre de pensées peut affecter notre bien-être et notre performance. Comprendre et développer une estime de soi satisfaisante peut sincèrement nous aider à cheminer plus sereinement. Dans cet article, je vais explorer ce qu’est l’estime de soi, comment elle se développe, son utilité et les signes d’un manque d’estime de soi.

Qu’est ce que l’estime de soi?

L’estime de soi peut se définir comme le regard que l’on porte sur soi-même et la valeur globale que l’on s’accorde en tant que personne. De nombreuses références bibliographiques affirment qu’il est important pour notre épanouissement d’avoir une bonne estime de soi. J’ai toutefois l’impression que c’est un concept qui peut « déplaire » à certaines personnes que je rencontre dans ma pratique professionnelle.

Lorsque j’aborde cette thématique avec les personnes que j’accompagne, nombreuses sont celles qui me disent ne pas vouloir devenir prétentieuses, orgueilleuses avec un air imbus d’elles-mêmes. J’ai souvent le sentiment qu’il est préférable de rester dans la position très humble qu’on imagine d’une faible estime de soi plutôt que de prendre le risque de devenir quelqu’un « qui se la pète »!

Comment trouver la juste mesure entre reconnaître sa valeur personnelle et identifier ses points forts sans tomber dans l’excès de la personne vaniteuse? En réalité, avoir de l’estime de soi n’est pas être vaniteux ou orgueilleux. Quelqu’un avec suffisamment d’estime n’a pas besoin de prouver sa valeur personnelle ou se vanter. Les personnes avec un estime de soi satisfaisantes sont davantage centrées sur qu’elles sont en tant que personne plutôt que vouloir être meilleur que les autres.

Estime de soi, confiance en soi, amour de soi, quelles différences?

J’entends souvent : » je n’ai pas confiance en moi » ou « je n’ai jamais eu confiance en moi ». Il est ainsi parfois difficile de distinguer la confiance en soi, de l’estime de soi et de l’amour de soi. Dans son livre « Estime de soi », Christophe André parlent de trois piliers qui caractérisent l’estime de soi : l‘amour de soi, la vision de soi et la confiance en soi.

L’amour de soi est ce qu’il considère de plus important dans la construction de l’estime de soi. C’est en effet la base solide de l’estime de soi. Pour illustrer ce concept, je le compare aux fondations d’une maison. Avec des fondations solides, les intempéries mêmes importantes vont laisser la maison intacte malgré éventuellement quelques tuiles qui auront peut-être un peu bougé. La vision de soi représente les connaissances que l’on porte sur soi-même. Il peut s’agir de la manière dont on peut se décrire à quelqu’un en identifiant ses qualités et ses défauts, ce que l’on aime ou pas. Une manière de construire son estime de soi est d’apprendre à se connaitre. La confiance en soi, quant à elle, reflète davantage la conscience dans note capacité à effectuer certaines tâches. Nous pouvons être confiants dans la réalisation d’une tâche spécifique en ayant pas spécialement une estime de soi satisfaisante.

L’estime de soi a tendance à se modifier en fonction de nos réussites et de nos échecs et peut être assez élevée lorsque nous réussissons quelque chose d’important et se détériorer lorsque nous échouons. Le concept d’estime de soi, contrairement à l’amour de soi, n’est pas stable et est fluctuant en fonctions des expériences que nous vivons. L’amour de soi et l’auto-compassion, en revanche, reste stable malgré les aléas de la vie. Développer l’auto-compassion est donc un excellent moyen excellent de rehausser son estime de soi.

Comment l’estime de soi se développe-t-elle?

Enfance et éducation

Le contexte familial dans lequel nous avons grandit et les expériences de vie sont en partie responsable de notre niveau d’estime de soi. Des messages de dévalorisation reçus durant l’enfance, des parents surprotecteurs ou des parents hyper-performants peuvent fragiliser l’estime de soi. La dévalorisation peut amener à développer davantage d’auto-critique et de honte vis-à-vis de soi-même.

Cela peut être étonnant mais des parents surprotecteurs risquent de freiner leurs enfants dans l’exploration du monde ce qui peut gêner le développement de l’estime et de la confiance en soi. Avoir des parents qui réussissent tout tellement bien peut également favoriser de devenir plus exigeant avec soi-même et se mettre la barre haut. Toutefois, comme je le dis souvent, nos parents ont fait ce qu’ils ont pu avec les moyens qu’on leurs a donnés et leurs intentions étaient très probablement de bien faire et faire ce qui leurs semblaient juste. En tant que parent, je fais et je referais des erreurs. L’essentiel est d’essayer de faire du mieux que l’on peut avec bienveillance et indulgence.

Même si nous ne pouvons pas modifier les évènements de notre passé, nous pouvons changer la perception que nous en avons. Etre conscient de l’influence de certains évènements de notre passé sur le développement de notre estime de soi est un premier pas. Reconnaitre que nous avons pu souffrir d’avoir vécus ces évènements en est un second. Dans d’autres articles, nous verrons ensemble comment construire une meilleure estime de soi et se montrer davantage bienveillant envers soi-même.

La famille et l'éducation contribue à développer l'estime de soi

Les expériences de vie

Comme je l’ai mentionné ci-dessus, nos réussites peuvent contribuer à forger notre estime de soi, du moins momentanément. Ce que je veux dire est que les réussites améliorent plutôt la confiance que nous avons à réaliser certaines choses ou de faire face à certaines expériences. Toutefois, j’ai déjà remarqué auprès des personnes que j’accompagne, que leurs réussites ne leurs ont pas permis de modifier sensiblement la dureté des pensées les concernant. Ce sont pourtant des personnes qui ont toutes réussi de belles choses, choses qu’elles ont tendance à minimiser avec le temps en adoptant un discours du genre : »Ben c’est normal ce que j’ai fait »! Ainsi, je pense qu’elles ont confiance en elles pour pouvoir faire ce type de réalisations sans pour autant s’aimer davantage. Par ailleurs, une personne avec une basse estime de soi va percevoir de manière biaisée ses réussites. Elle risque par exemple de minimiser ses réussites et maximiser ses échecs.

Développer davantage d’estime de soi va passer inévitablement par une modification de son « monde intérieur » c’est-à-dire de pouvoir prendre des distances avec les pensées destructrices. Apprendre à orienter notre attention sur les petites choses pour lesquelles nous pouvons être reconnaissant est une voie d’entrée permettant de modifier notre monde intérieur. Je crois en effet que c’est une illusion de croire qu’un changement dans notre monde extérieur va considérablement modifier notre estime de soi. Ainsi, un changement d’emploi, une nouvelle relation peuvent améliorer sur le moment le ressenti mais il se peut que les anciens schémas mentaux reviennent une fois la nouveauté de la situation dissipée.

Impact des réseaux sociaux et comparaison

Je décide d’aborder brièvement ce point car les réseaux sociaux nous entourent et font maintenant partie intégrante de nos vies. Malgré leur certaine utilité pour mettre en relation les uns avec les autres, ils peuvent néanmoins devenir problématiques notamment concernant notre estime de soi. En général, nous postons sur les réseaux des moments merveilleux que nous avons vécus, des endroits magiques que nous avons visités et des expériences extraordinaires. En bref, nous avons tendance à montrer la belle version de notre vie et nous montrer sous un jour favorable ce qui est logique.

Puisque nous avons une tendance naturelle à nous comparer aux autres, notre cerveau va nous faire voir en priorité ce que nous estimons de mieux chez eux. Cette observation risque alors de nous laisser une certaine insatisfaction et peut impacter l’image que nous avons de nous-même. C’est un peu l’effet pervers des réseaux.

La seule personne à laquelle nous devrions nous comparer est nous-même.

J’avais lu cette citation dans un livre et elle m’avait beaucoup impactée. Il est en effet beaucoup plus intéressant de comparer notre soi d’aujourd’hui avec celui du passé pour percevoir les progrès que nous avons fait dans un domaine précis. Lorsque nous nous comparons aux autres, nous nous comparons à ce qui n’est pas comparable étant donné que nous sommes tous tellement différents les uns des autres aux vécus si différents.

les réseaux sociaux amène à se comparer aux autres et détériore l'estime de soi

Les signes et les conséquences d’une faible estime de soi

Un manque d’estime de soi peut rendre le quotidien plus difficile à vivre. Je constate qu’un manque d’estime de soi peut amener à avoir davantage d’anxiété avec notamment une peur de l’échec. Cette peur de l’échec, parfois exacerbée, peut favoriser la peur de prendre des risques et de sortir de sa zone de confort. Il est dès lors plus difficile de pouvoir se réaliser et atteindre les objectifs souhaités. J’ai notamment rencontré des personnes dans ma consultation qui ont tendance à s’auto-saboter par manque d’estime d’elle-même.

Une faible estime de soi peut rendre difficile d’établir des relations saines avec les autres notamment en se comparant à eux et en ressentant parfois de l’envie ou une certaine jalousie. En ayant peu d’estime de soi, les personnes peuvent aussi parfois avoir difficile de faire confiance aux autres ce qui complique encore les relations.

En quoi l’estime de soi est importante?

L’estime de soi permet de nous outiller dans différents contextes de vie et nous protéger dans différentes situations. Avoir conscience de sa valeur peut nous aider à mettre des limites et pouvoir dire non auprès de certaines personnes. Dans un contexte professionnel, ces caractéristiques peuvent protéger d’un épuisement professionnel ou d’un burnout. Une bonne estime de soi nous mets ainsi à l’abri du jugement des autres.

Une estime de soi satisfaisante permet également de mieux se connaitre, de savoir ce que l’on aime et ce que l’on aime moins, ce que nous savons faire ou pas. Nous pouvons donc mieux tirer profit de nos talents et de nos capacités et ainsi orienter notre vie dans une direction qui nous convient davantage.

L’estime de soi joue également un rôle dans le bonheur que nous pouvons ressentir et notre capacité à être positif et optimiste. Cultiver une bonne estime de soi peut également aider à développer un lâcher prise notamment face à des situations que l’on peut changer.

Conclusion

L’estime de soi est essentielle dans notre quotidien pour notre épanouissement et peut nous aider et nous protéger à faire face aux aléas de la vie. Je développerai dans d’autres articles comment s’équiper afin de parvenir à mieux s’aimer et s’estimer pour avancer vers plus d’épanouissement dans ce fabuleux voyage qu’est la vie.

Je vous invite à me partager votre expérience et je serai ravie de pouvoir échanger avec vous sur cette riche thématique.

Apprendre à s’aimer soi-même est le début d’une histoire d’amour qui durera toute la vie.

Oscar Wilde
Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager :)

Laisser un commentaire